Titre de l’œuvre : Méditations Poétiques Entre 1820 et 1830, la jeune génération, l’auteur : Alphonse de Lamartine XVIIIème siècle Contexte : Il est l'une des plus grandes figures du romantisme en France. …. Lors d’un séjour à la manufacture de son oncle…. Tout d’abord, je vais décrire le poème, je vais décrire la forme et les moyens utilisés par l’auteur. Introduction : Le titre du poème s’explique : comme le lac retient les eaux fluides et … Dans tous le cas, la primauté accordée au Moi et à son analyse, prend la forme d’un lyrisme de la passion ou de la plainte. Introduction. ➢ Alphonse de Lamartine[1] - « Le lac » Le dictionnaire Le Robert Micro donne les définitions, quelqu’un et l’auteur (dans les cas de Le Lac, et Dès L’Aube). Titre de l’œuvre : Méditations Poétiques ANALYSE : « Souvenir » C’est ta main qui sèche mes pleurs, Quand je vais, triste et solitaire, Répandre en secret ma prière Près des autels consolateurs. Alphonse de Lamartine est un poète, écrivain et historien français né à Mâcon en 1790 et mort à Paris en 1869. Bio-bibliographie Dans ses plus suaves odeurs C’est ton souffle que je respire. Tandis que la terre sommeille, Si j’entends le vent soupirer, Je crois t’entendre murmurer Des mots sacrés à mon oreille. Nous voyons la tristesse de ce poème. De même, je pense qu’il représente un moment important dans l’histoire de la littérature française parce qu’une fois la publication des Méditations, une nouvelle poésie se naît : la poésie romantique, une poésie qui exprime les plus profondes sentiments du moi. Il creusait dans la mer son sillage d'écume, Le navire grondant qui respire le feu; Nous suivions cette côte où le Vésuve fume : Les cyprès étaient noirs, l'eau verte, le ciel bleu. La première partie du poème (v. 1-20) est une adresse du poète au lac. LA MARTINE : Alphonse Marie Louis de Prat de Lamartine, né à Mâcon le 21 Octobre 1790 et mort à Paris le 28 Février, est un poète, romancier, dramaturge et prosateur, homme politique en même temps, il participe à la Révolution Française de Février 1848 et il proclama la 2ème république. La nature qui a été le témoin vivant de la présence du poète a pu garder la trace de ce moment et le restituer au poète. Non, tu n’as pas quitté mes yeux ; Et quand mon regard solitaire Cessa de te voir sur la terre, Soudain je te vis dans les cieux.